08 June 2011

Il fait beau! C'est ensoleillé!

The weather is nice - it's sunny!

Québec has re-awakened with the sun and the flip of a calendar page.  While we hunched beneath our umbrellas for the past month, spring subtly crept in around the edges.  Crocuses faded, and have been replaced by a splendid display of tulip diversity.  Fruit-bearing trees and shrubs are overwhelmed with blossoms, and we've discovered we will harvest from our own yard this year - red and white grapes, plums, and asparagus.  As the leaves and blossoms kicked into high gear, so did the tourists.  Last weekend, while meandering through Vieux Québec (Old Québec - the area inside the walls), it felt as though each stone had transformed into a tourist!  No one notices our basic French now - c'est normal!


The rest of this post is a "gallery post" - a petite collection of spring in Québec for your viewing pleasure.

Amusez-vous! 
Enjoy!



Plum blossoms in the rain
Our lilacs - it's not spring without them!
Sprouting salad greens!
Tulips in our garden

Le Quartier Petit Champlain
Looking up towards the Citadel
The view while walking on the wall surrounding Vieux Québec

2 comments:

PamW said...

Avez-vous une idée de combien vos blogs signifie pour moi? La famille de mon père sont de Montréal et de Québec. J'ai visité les deux villes une fois il y a longtemps.

M said...

La chose peut-être la plus marquante à Québec est de voir combien la ville est différente entre l'hiver et
l'été... Après un an et demi ici, nous avions l'impression de bien connaître les lieux. Et non, pas de bol ! Ça change d'une saison à l'autre. En hiver, les rues sont dégagées et l'on peut voir les fenêtres jusqu'au 3e étage des blocs... En été, c'est une autre histoire, les arbres sont recouverts de feuilles et ne laissent plus les regards indiscrets s'immiscer dans les intérieurs des appartements ! À part bien sûr pour les gens qui habitent au rez-de-chaussée (c'est d'ailleurs étonnant que les gens aient aussi peu de rideaux dans ce pays). Et une fois les arbres bien verts, c'est une toute autre perspective qui s'ouvre aux citadins ! Il m'est même arrivé de ne plus reconnaître certains endroits pourtant bien familiers... Dernièrement, le trajet chez Sabrina (que je connais pourtant par cœur après l'avoir fait de nombreuses fois), me paraissait étrangement nouveau, ou bien... changé ! Changé par la végétation, mes yeux reconnaissaient à peine les rues gorgées de végétation alors que mon cerveau m'indiquait bien que je ne m'étais pas trompé (et il a eu raison). Le miracle de la vie en version accélérée, c'est au printemps à Québec !

M

Post a Comment

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...